Avant...

Après... ;-)

Une P.A.B. que j'avais demandée pour mon fils lorsqu'il avait 4 ans :

Je constatais beaucoup de colère chez lui mais je ne comprenais pas d'où elle venait et je ne savais pas comment l'aider. La traductice m'a expliqué que mon enfant avait une colère car il avait peur ! Le fait que son demi-frère soit parti dans un autre pays avec sa maman et que le contact a été malheureusement coupé combiné à la récente naissance de son petit frère a enclenché chez lui la peur "d'être le suivant sur la liste", que son papa allait aussi s'éloigner bientôt de lui ! Jamais je n'aurais imaginé ce qu'il se passait dans sa tête ! Avec le papa, on a pu parler avec lui, le rassurer et petit à petit cette colère a fortement diminuée. 

 

 

 

Une P.A.B. que j'avais demandée pour mon autre fils âgé alors d'1,5 ans :

Quelques mots sur la situation de l'époque : ma maman était décédée depuis 5 ans environ et mon papa venait de vendre la maison familiale pour vivre dans un appartement. Mon fils n'avait jamais connu ma maman, il avait participé au déménagement mais pour moi ce n'était pas un événement marquant pour lui. J'avais constaté que mon petit garçon se réveillait plusieurs fois par nuit, qu'il bougeait dans tous les sens et n'arrivait pas à trouver un sommeil profond. La traductrice m'a dit que mon fils lui a "parlé" de ce déménagement, qu'il ressent de la tristesse pour Grand-maman. Il lui a transmis une phrase "une partie de moi est anéantie que le souvenir de grand-maman s’éteint chez grand-papa et chez maman". La traductrice m'explique un peu mieux :

"En fait, selon lui, le souvenir est matériel… si on enlève les objets, on oublie la personne. Et Lukas ne veut pas oublier grand-maman. Et cela va même plus loin… il remet en question la vie sur terre… Car il croit que l’être humain vient sur Terre pour laisser une trace qui doit rester après sa mort. Sinon à quoi bon venir… il a peur qu’on l’oublie aussi le jour où il mourra (donc ça ne veut pas dire qu’il mourra jeune hein !) et que vous, vous allez l’oublier… Mais ça peut être ses enfants ou petits-enfants…" (jamais je n'aurais imaginé qu'il pense tout cela à son âge !)

Elle m'a conseillé en premier lieu de lui donner un objet qui a appartenu à ma maman et dont il peut disposer comme il le souhaite, dans le but d'avoir quelque chose de concret qui le relie à Grand-maman. Puis elle m'a conseillé de lui expliquer ce qu'est un réel souvenir, "Un moment que l’on garde en mémoire et où les émotions sont encore présentes", et lui raconter un de mes souvenirs que j'ai partagé avec ma Maman... Quelques jours après, j'ai constaté que mon petit garçon passait des nuits calmes et ne se réveillait plus jusqu'au matin !

 

 

 

Exemple d'un bébé qui a beaucoup de difficultés à dormir

La maman a vécu une fausse couche avant de tomber à nouveau enceinte, il est possible que l’enfant à l’intérieur d’elle ait ressenti cette peur de mourir, la peur de le perdre à nouveau. Le fait de lui expliquer ce qu’il s’est passé avant sa conception va lui permettre de comprendre que ce n’est pas sa peur à lui, que c’est une peur qui appartient à sa maman et que c’est à elle de s’en occuper puisque c’est une adulte. En rétablissant la vérité, on permet à l’enfant de se libérer de ses émotions. Il n’a plus à rassurer sa maman toute la nuit qu’il est bien vivant en se réveillant tout le temps, en ne voulant pas faire de sieste, en bougeant toute la journée… !

 

Vous trouverez également de nombreuses informations sur ces sites :

https://paroleaubebe.weebly.com

http://www.brigittedenis.com/la-pab.html